Association Pierre Chaussin
Présentation
Pierre_chaussin
Activites
Fonds
Programmation_2006
Programmation_2007
Programmation_2008
Programmation_2009
Programmation_2010
Programmation_2011
Programmation 2012
Programmation_2012_septembre à décembre
Programmation 2013
Programmation 2014
Programmation 2015
Programmation 2016
Le mot du président
Actualites
Photos
Photos du festival du cinéma Palestinien
Photos_C_A
Nosferatu_photos
Origine_monde_photos
Photos_djamila
Quelques Photos de Ciné-rencontre
Mediatheque
Revue_presse
Presse consacrée à l'association Pierre Chaussin
C_A

Carte


OCTOBRE A PARIS

Un documentaire

 de Jacques Panigel (1962 ; 1 h 10)


17 octobre 1961 / 17 octobre 2011

  

Ce documentaire, tourné clandestinement puis censuré pendant plus de 50 ans et  invisible jusqu'à ce jour, retrace les événements du 17 octobre 1961, au cours desquels près de 30 000 Algériens manifestèrent pacifiquement dans les rues de Paris à l'appel du FLN... S’ensuivirent 11 000 arrestations et des dizaines d’assassinats (voire des centaines, selon certains historiens), dont de nombreux manifestants jetés à la Seine après avoir été tabassés, des centaines d’expulsions et des plaintes classées sans suite

La fin de la guerre d’Algérie n’a pas arrêté les poursuites de l’Etat contre le film et son auteur. Les cinémas qui ont cherché à le projeter au cours de séances privées ou semi-publiques ont systématiquement subi l’intervention de la police, qui cherchait à confisquer les bobines.

Ce n’est qu’en 1973, après la grève de la faim du cinéaste René Vautier, ancien résistant, qu’Octobre à Paris a enfin obtenu son visa d’exploitation, sans sortir pour autant. En effet, le réalisateur Jacques Panijel, dont Marcel Bluwal avait adapté pour la télévision une pièce intitulée Le baladin du monde occidental en 1957, et collaboré en 1961 avec Jean-Paul Sassy au scénario de La peau et les os, s’est alors opposé à la sortie de son unique long métrage.

Le cinéaste étant décédé le 12 septembre 2010, Les Films de l’Atalante a décidé de procéder à la sortie en salle de ce film martyr, le 19 octobre prochain, dans le cadre de la commémoration du 50e anniversaire de cette manifestation réprimée impitoyablement, sur ordre du tristement célèbre préfet de police Maurice Papon.

 

Nous  tenons à remercier M  Gérard Veaugois, responsable des Films de l’Atalante, d’avoir bien voulu nous donner l’autorisation de programmer ce film