01-01_Les Heures heureuses
01-01_Les Heures heureuses
La tendre indifférence du monde
01-01_Les Heures heureuses
02-01-Tabou
02-01-Tabou
Programmation de janvier à mars 2023

Les

HEURES

HEUREUSES


Documetaire Français

avril 2021 - 1 h 17

Inédit à Troyes

Synopsis: Sous le régime de Vichy, 45 000 internés sont morts dans les hôpitaux psychiatriques français. Un seul lieu échappe à cette hécatombe. À l’asile de Saint-Alban, soignants, malades et religieuses luttent ensemble pour la survie et accueillent clandestinement réfugiés et résistants. Grâce aux bobines de films retrouvées dans l’hôpital, Les Heures Heureuses nous plongent dans l’intensité d’un quotidien réinventé où courage politique et audace poétique ont révolutionné la psychiatrie après-guerre.


Belgique La Libre Eco, Karin Tshidimba


Veillées joviales, promenades, ateliers : ces films montrent les femmes et les hommes qui ont œuvré à protéger ce microcosme et le fruit de leur travail : un hôpital atypique et humaniste.

Télérama, Cécile Marchand Ménard


Un témoignage précieux qui rend hommage à une psychiatrie attachée à la liberté, à la dignité de ses patients et à la défense de la liberté.

aVoir-aLire.com, Laurent Cambon


Dans ce beau documentaire, les voix-off témoignent d’un monde à part où l’humanisme est porté en étendard, où la sagesse a permis de réinventer la psychiatrie. Particulièrement émouvant.

Première, Thomas Baurez

Présence de Martine Deyres, réalisatrice du film

VENDREDI 13 JANVIER 2023  à 14 h 30 & 20 h 

TABOU


de Miguel GOMES

Film portugais drame, romance,

Décembre 2012, 1h50,

inédit à Troyes

Synopsis : À Lisbonne, Aurora, une vieille femme au fort tempérament, demande avant de mourir à sa voisine altruiste, Pilar, et à sa femme de ménage, Santa, de retrouver un certain Ventura qu'elle tient à revoir. Mais l'homme arrive trop tard. Il se confie toutefois aux deux femmes et leur relate la grande passion qui l'a lié autrefois à leur défunte voisine. Une histoire d'amour née en Afrique dans les années 1960 alors qu'il était un musicien en tournée tandis qu'Aurora, mariée et enceinte, gérait une ferme près du mont Tabou. Cette fresque romanesque dévoile un mélodrame envoûtant invitant à une grande histoire d'amour sur fond d'empire colonial portugais en Afrique.


L'épopée amoureuse de la fière Aurora dans l'Afrique coloniale. Le réalisateur portugais multiplie les clins d'œil au cinéma classique, tout en inventant sa propre forme. éblouissante.

Télérama, Louis Guichard


Un envoûtant conte poétique entre couleur et noir et blanc, passé colonial et présent incertain, drôlerie et romanesque.

Arte Boutique


C'est un film à la facture impeccable, au noir et blanc élégant, au design sonore sophistiqué... qui, cependant, sait provoquer en nous des émotions fortes.

Elle, Héléna Villovitch


Récompensé dans de nombreux festivals, Tabou du réalisateur portugais Miguel Gomes est l'OVNI cinéphile de cette fin d'année, une œuvre d'une audace rare qui vieillit en soi comme le bon vin.

Paris Match, Yannick Vely


Tabou est un film d'une colossale ambition sur la construction et le déclin de l'imaginaire occidental.

Le Monde, Jacques Mandelbaum

VENDREDI 10 FEVRIER 2023 à 14 h 30 &20 h

LITTLE PALESTINE

journal d’un siège


d’Abdallah AL-KHATIB

Film palestinien, documentaire,

Janvier 2022, 1h29,

inédit à Troyes,


Synopsis : Suite à la révolution syrienne, le régime de Bachar Al-Assad assiège le quartier de Yarmouk (banlieue de Damas en Syrie), plus grand camp de réfugiés palestiniens au monde. Yarmouk se retrouve alors isolé et le réalisateur témoigne des privations quotidiennes, tout en rendant hommage au courage des enfants et des habitants du quartier.


Le documentariste Abdallah al-Khatib livre un puissant témoignage de l’abomination vécue par les habitants du quartier de Yarmouk, en Syrie, assiégé deux ans par le régime de Bachar al-Assad.

Libération, Laura Tuillier


Un documentaire saisissant qui permet de nous faire vivre de l’intérieur l’un des aspects les plus terribles de la guerre en Syrie.

La Croix, Céline Rouden


Images tournées à l’arrache, scènes enregistrées avec les moyens du bord : un film décousu mais irremplaçable, qui fait toucher du doigt la précarité d’une existence douloureuse et la quête de la dignité.

L'Obs, François Forestier


Ce film tourné sur place est un documentaire courageux : il fait état de ce recours à la musique, la joie, comme une forme de résilience devant l'inacceptable, l'extrême dénuement; témoignage fort bouleversant et nécessaire.

Internaute, Berthomrouv

VENDREDI 10 MARS 2023 à 14 h & 20 h

EN PRÉSENCE DE RAPHAËL PORTEILLA UNIVERSITAIRE, SPÉCIALISTE DE LA PALESTINE

PROGRAMMATION JANVIER à MARS 2023