Le Sel de la mer
Association Pierre Chaussin
Présentation
Pierre_chaussin
Activites
Fonds
Programmation_2006
Programmation_2007
Programmation_2008
Programmation_2009
Programmation_2010
Programmation_2011
Programmation 2012
Programmation_2012_septembre à décembre
Programmation 2013
Programmation 2014
Programmation 2015
Programmation 2016
Le mot du président
Actualites
Photos
Photos du festival du cinéma Palestinien
Photos_C_A
Nosferatu_photos
Origine_monde_photos
Photos_djamila
Quelques Photos de Ciné-rencontre
Mediatheque
Revue_presse
Presse consacrée à l'association Pierre Chaussin
C_A

Carte

Date de sortie cinéma : 17 novembre 2010    

Durée : 1h38

Réalisé par Raed Andoni
Avec Raed Andoni, Nasri Qumsia, Fathi Flefel, Yousra Andoni, Majd Andoni, etc., dans leur propre rôle

Scenario : Read Andoni

Distributeur : Sophie Dulac distribution

Assistant réalisateur Esmail El Habbash Directeur de la photographie Filip Zumbrunn Assistant opérateur Mathieu Cauvile Chef électricien Nadim Housari Ingénieur du son Masaki Hatsui

Raed, auteur-réalisateur, sorte de cousin palestinien de Woody Allen, a mal à la tête, au sens propre comme au figuré. Cela l'empêche de travailler. Armé d'humour et d'une certaine ironie, il interroge alors sa place dans la société palestinienne. Au risque de déconcerter sa propre famille et ses vieux amis, il décide de se faire soigner et de filmer sa psychothérapie...

« Avec Fix ME, son premier long métrage pour le cinéma, Raed Andoni se situe dans la lignée croisée d’Elia Souleiman et Avi Mograbi. Deux noms qui ne doivent pas paraître écrasants mais au contraire indiquer une démarche — le cinéma avant toute chose – ; une tournure d’esprit non dénuée d’ironie, selon laquelle la meilleure façon d’aller droit au but est d’emprunter des chemins détournés ; et une nécessité : l’exposition de soi comme personnage de son propre film. Les noms d’Elia Souleiman et d’Avi Mograbi font aussi le lien entre le documentaire et la fiction. Or, Fix Me est un documentaire qui n’est pas dépourvu de « poussées » fictionnelles. »

 Christophe Kantcheff (Politis 20/05/2010)

 

« Raed Andoni le dit à plusieurs reprises : il « pète un plomb » quand on le met « dans une case », lui ou ses films. Ça tombe bien, son premier long métrage est inclassable. Pas totalement un documentaire mais pas vraiment une fiction, Fix ME se rapproche du journal intime autant qu'il s'en éloigne pour explorer, mine de rien, la psyché collective des Palestiniens. Avec gravité autant qu'avec drôlerie… Le contexte est palestinien, mais le propos est universel : comment s'intégrer dans une société tout en préservant son individualité ? Dans un territoire où règne le culte de la force, Andoni revendique le droit d'être faible, de douter. Et la liberté pour un réalisateur de tourner sans que tous les problèmes du monde ne lui « prennent la tête. »

Samuel Douhaire (Télérama 21/11/2010)

RAED   ANDONI


« La cause palestinienne est au départ un droit à la liberté… Il faut se battre pour toutes les libertés.»


Producteur et réalisateur palestinien, né en 1967, Raed Andoni travaille depuis 1997 dans le domaine du cinéma indépendant.

Il est le co-fondateur de Dar Films production, une société de production indépendante basée à Ramallah. Grâce à Dar Films, il a produit et co-produit plusieurs documentaires primés, tels que The Inner Tour ou Live from Palestine de Rashid Masharawi, des films engagés qui montrent les difficultés rencontrées en Palestine. En tant que réalisateur, son premier documentaire Improvisation, Samir et ses Frères, un documentaire sur la famille Joubran, des musiciens originaires de Ramallah, qu'il suit dans sa tournée en Israël et en France. Produit en association avec Arte, ce film a reçu le prix “Art et Culture” de la Compétition internationale du documentaire méditerranéen en 2006 et a été présenté dans de nombreux festivals internationaux.

Entre autres activités liées au cinéma en Palestine et à l’étranger, Raed Andoni organise des ateliers pour les jeunes réalisateurs palestiniens et promeut le développement du genre documentaire en Palestine. Il a également été membre du jury de la compétition jordanienne “Al Maseraa", et du jury du Festival international “Visions du Réel” à Nyon (Suisse) en 2007. Fix ME est son deuxième long métrage.

Le sel de la mer