La_blessure_3

Association Pierre Chaussin
Présentation
Pierre_chaussin
Activites
Fonds
Programmation_2006
Programmation_2007
Programmation_2008
Programmation_2009
Programmation_2010
Programmation_2011
Programmation 2012
Programmation_2012_septembre à décembre
Programmation 2013
Programmation 2014
Programmation 2015
Programmation 2016
Le mot du président
Actualites
Photos
Photos du festival du cinéma Palestinien
Photos_C_A
Nosferatu_photos
Origine_monde_photos
Photos_djamila
Quelques Photos de Ciné-rencontre
Mediatheque
Revue_presse
Presse consacrée à l'association Pierre Chaussin
C_A

Carte

Revue de presse

Synopsis :

Blandine est blessée sur le tarmac de Roissy lors d’un retour à l’avion où un groupe d’Africains résiste à l’embarquement. Bien qu’elle soit sur le sol français, sa blessure, sa présence, son être sont niés par la Police Aux Frontières à qui elle demande l’asile. La France est sourde. La France n’est plus une terre d’accueil. Mais une terre butée qui expulse, blesse, et humilie. Réfugiée dans un squat aux fenêtres murées, auprès de son mari Papi qui la soigne, Moktar qui a peur de sortir dans la rue, Steve qui ne se fait plus d’illusions, Fanny et Kary qui vendent leurs corps pour pouvoir dormir sous un toit, Blandine plonge dans le silence.
Le film est inédit à Troyes.
La veille de sa sortie en salles le 5 avril 2005, Arte  a présenté une version courte de 100 minutes, sous le titre ‘’Nus’’.

Un livre intitulé La BLESSURE rend compte des deux ans de préparation, d’enquêtes et de rencontres menées par Elisabeth Perceval et qui conduiront au film de Nicolas Klotz.
Editions Les Petits matins 2005
Le livre est accompagné d’un CD audio ‘’visa d’exploitation’’, un documentaire d’ARTE Radio.com.
Pendant ces deux ans, la radio web d’Arte a tenu le carnet de bord du film : écriture du scénario, instants du tournage, témoignage des acteurs.
A écouter également sur le site :
http://www.arteradio.com/dossier.html?49

Documentation disponible
à l’Espace Cinéma

Dossier de presse
Cahiers du Cinéma : N° 600 avril 2005

Nicolas Klotz réalise, en 1988, son premier long métrage de fiction, La Nuit bengali, suivit en 1993 de La Nuit sacrée, d’après le roman de Tahar Ben Jalloun. En 2000, il obtient de nombreux prix dans divers festivals avec Paria son troisième long métrage qui traite de la vie des SDF, sujet déjà abordé dans un téléfilm, Un ange en danger diffusé par Arte. Après plusieurs documentaires musicaux, il  met en scène l’Intrus de Jean-Luc Nancy, dont il s’inspirera avec sa scénariste Elisabeth Perceval pour le film La Blessure. Prochainement doit sortir son dernier film, La Question humaine : histoire, écrite par Elisabeth Perceval, d’un psychologue du service des ressources humaines d’une multinationale qui sombre peu à peu dans la folie.

La genèse du film

Le projet de la Blessure est né d’une adaptation pour le théâtre, en 2002, de l’Intrus, un texte de Jean Luc Nancy, écrit à la suite d’une greffe du cœur qu’il avait subie : Cette réflexion philosophique sur l’irruption d’un corps étranger dans son propre corps, la cinéaste Claire Denis s’en inspirera pour son film intitulé également L’Intrus.
La scénariste Elisabeth Perceval a mené ensuite, pendant deux ans, un important travail d’enquêtes auprès de demandeurs d’asile, de sans papiers et de squatters. Le film est né de ces rencontres et des liens d’amitié tissés avec ces gens. Le film est tourné avec une trentaine de demandeurs d’asile africains dans une usine au Kremlin-Bicêtre. Pour terminer le film, le réalisateur et la scénariste créent leur propre société de production, Petits et Grands Oiseaux. En mai 2004, le film est présenté à La Quinzaine des réalisateurs à Cannes.

Nicolas KLOTZ et Elisabeth PERCEVAL